"La mue de l'immobilier commercial face à la crise"

Les Echos - 23 mars 2021


Si les surfaces alimentaires ont profité de leur classement dans la catégorie des commerces dits « essentiels », et qu'une partie des Français se sont reportés sur le commerce en ligne (+ 32 % pour la vente de produits selon la Fevad, la fédération de vente à distance), le commerce spécialisé a fortement souffert, encaissant une baisse globale de 18 % du chiffre d'affaires 2020, selon Procos. La beauté-santé et l'équipement de la personne ont payé les plus lourdes additions.



Lire